Aller au contenu principal
HESAM Université - ©Stéphanie Mermet
HESAM Université - ©Stéphanie Mermet
Publié le 20/08/2018 , Centre Michel Serres, Nos réalisations

Le Centre Michel Serres est sollicité pour accompagner un nouveau projet d’innovation de septembre 2018 à février 2019.
Intitulé « Comment connecter le campus Arts et Métiers de Paris à la ville à travers la refonte du Carré PICHON ? », ce projet est porté par la Direction du campus Arts et Métiers de Paris qui par ailleurs héberge le Centre Michel Serres.

Le contexte de la demande     

Devenir le grand établissement de technologie français, au service des entreprises : telle est l’ambition d’Arts et Métiers, qui s’attache à renforcer, en permanence, la qualité de sa recherche et de ses formations. Dans le cadre du plan stratégique 2017-2022 de l’établissement, de nombreux projets ont été engagés pour faire de chaque diplômé Arts et Métiers un acteur essentiel de l’industrie du futur.

Cette ambition est accompagnée, sur le campus Arts et Métiers de Paris, par une réflexion, engagée depuis 2017, sur le « Campus du futur ». Elle vise à repenser l’accompagnement et le support aux activités de formation et de recherche, l’optimisation des moyens, le vivre ensemble et l’ouverture du site vers l’extérieur.

Dans la suite logique de cette réflexion il est envisagé la refonte d’une partie du site, « le Carré PICHON », située entre la « rue interne du campus » (devenue un parking), la rue Stephen PICHON et encadrée par quatre Halles restaurées récemment.

Ce projet est l’occasion, grâce à la création de nouveaux espaces, de repenser les relations du campus avec son écosystème et d’imaginer de nouveaux services/activités en relation avec de nouveaux occupants tout en prenant en compte les réflexions en cours et la stratégie de l’établissement. Au-delà de la zone identifiée, « le Carré PICHON » ce sont également toutes les interfaces avec les espaces existants qui sont à re-questionner.

Le défi et les questions posées

Deux grands axes de réflexion sont envisagés avec leur lot de questions.

  •  Ouverture, densification et rayonnement
    Le Campus souhaiterait mieux communiquer sur ses activités, mais également « s’ouvrir à son écosystème » : en ce cas que signifie « ouvrir le site » ? À qui et pour quoi ? Collectivités, Entreprises, associations, chercheurs, étudiants, autres… quelles activités privilégier ? Quel est le modèle économique associé ?

  •  Organisation interne et matérialisation
    Sur le plan de l’organisation (du « Carré PICHON » et de l’ensemble du campus), de la vie des personnels et des étudiants, et des nouveaux occupants, comment chercher les bons équilibres entre fonctionnalités et usages, communication et échanges d’autre part ? quelles interfaces imaginer entre le « Carré PICHON » et le reste du campus ?

Déroulement de l’étude

Afin d’apporter des réponses à ces questions, les étapes envisagées pour ce projet, qui constituent un premier cadrage, sont les suivantes :

Appropriation et analyse de la demande

  • Analyse et compréhension des axes stratégiques d’Arts et Métiers ParisTech et du campus Arts et Métiers de Paris (à travers notamment le projet Campus du futur) ;
  • Établissement d’un panorama des acteurs spécifiques présents dans l’écosystème et création d’une « carte des dynamiques » incluant modes et niveaux d’implication potentiels.

Benchmarking

  • Recensement de projets de structures de formation et de recherche en France et à l’international ;
  • Analyse détaillée d’un exemple remarquable.

Développement du projet 

  • Co création et validation d’une vision globale du campus à l’horizon 2030 ;
  • Identification des activités et des partenaires potentiels pour le « Carré PICHON » ;
  • Formalisation des usages et des modes de fonctionnement associés ;
  • Préfiguration de scenarii possibles en termes d’aménagements, de services et de modèle économique ainsi que des activités des futurs usagers du « Carré PICHON » et des acteurs de l’écosystème.

Recommandations et propositions 

  • Formalisation et scénarisation de la solution retenue ;
  • Définition de la trajectoire associée avec l’identification de partenaires pour la mise en œuvre du projet (tels qu’EPAURIF par exemple) ;
  • Réalisation d’un retour d’expérience et formalisation de la démarche et des outils utilisés.

Les résultats attendus

Outre les éléments comme l’analyse de l’environnement et le benchmarking, les résultats attendus sont principalement de deux ordres :

  • Un schéma directeur pour le « Carré PICHON » du campus Arts et Métiers de Paris ;
  • Une démarche méthodologique générique réutilisable sur les autres sites.

 

Quand?

De septembre 2018 à février 2019.